toilet-paper-627032_1280
Communication bébé, La Communauté Enfantine 18 - 36 mois

« Cet été, tu seras propre »

Je suis certaine que cette phrase vous dit quelque chose, vous l’avez vous même dite ou entendu dans votre entourage.

Mais alors, pouvons nous réellement choisir lorsque notre enfant est prêt à abandonner la couche ?

Été, automne, hiver, il n’y a pas de règle. C’est pourquoi, lorsque l’on cherche à imposer la propreté à l’enfant, il arrive très souvent que l’essai soit un échec.

Voyons ensemble le développement de l’enfant

Tout d’abord, il faut que l’enfant soit prêt physiologiquement, c’est à dire qu’il soit prêt à maîtriser ses sphincters. Pour vous donner une idée, c’est à partir de 18-21 mois que cela arrive. Mais attention à ne pas se fixer sur les âges, car CHAQUE enfant est DIFFERENT.

Pour information, dès que l’enfant monte et descend seul des escaliers en alternant les pieds, alors c’est une conséquence de la maturation neurologique et physique des sphincters.

Ensuite, en plus de l’aspect physiologique, il est important que l’enfant ait atteint une maturité intellectuelle. Il doit avoir une compréhension de la logique qui unit sensation, toilette et résultat.

Entre en compte également la maturité des nerfs sensitifs et vésicaux, ainsi que la maturité psychologique et affective (être capable de se séparer d’une partie de soi).

Souvent, des signes sont associés à ces maturités chez l’enfant. Par exemple, on remarque très souvent un enfant qui est capable de se retenir pour aller se cacher pour faire ses besoins (et encore parfois, c’est la gêne causée par les remarques du genre « ça sent mauvais »..)

A ce propos, il est important de faire attention à notre attitude, montrer du dégoût ou de l’agacement lors du change peut provoquer une peur chez l’enfant. En effet, l’enfant se rend compte que cela ne plaît pas à maman.

En réalité, si je devais vous donner mes secrets concernant la propreté, cela serait l’observation et l’environnement préparé.

Il n’existe aucune solution miracle, mais savoir observer et comprendre les signes de son enfant lui permet, ainsi qu’aux parents, de vivre ce moment d’apprentissage et d’indépendance plus sereinement.

Très souvent, par absence d’observation nous ne voyons pas ses signes, et la période propice à cet apprentissage est loupée. Hors cette période, l’apprentissage est plus difficile car l’enfant n’émet plus ses signaux. Il recommencera à en émettre que plus tard…

Comment ça se passe ailleurs?

D’après une étude,  la propreté d’enfants vietnamiens commence dès l’âge de 3 mois. Un peu partout dans le monde, des familles pratiquent l’HYN, Hygiène infantile naturelle. Dans de nombreuses cultures, les bébés ne portent pas de couches, et cela depuis bien longtemps avant même que cette appellation existe.

L’étude au Vietnam montre que cet apprentissage est entrepris très tôt dans cette culture grâce à une communication parents-enfants. Les mamans vietnamiennes sont attentives aux signaux émis par leurs bébés et elles émettent un sifflement pour encourager à faire pipi.

Ce n’est pas le sifflement qui est la cause du succès mais bel et bien l’observation de la mère .

Un bébé vietnamien commencent le pot dès 9 mois et est complètement propre avant ses deux ans.

Ceci est un exemple afin de vous montrer à quel point, dans notre culture, nous n’observons pas assez nos enfants.

Je ne suis en aucun cas une Pro-HYN, et je ne l’ai pas pratiquée avec mes enfants. Mais pour autant je trouve que cette étude est très parlante sur l’importance de l’observation.

Des idées pour aider l’enfant à l’apprentissage

1/ Dès la marche assurée, vous pouvez mettre en place un environnement préparé et cela est un pas vers l’indépendance de votre enfant.

Mettre en place une aire du change, avec pot ou un réducteur sur les toilettes, toujours au même endroit.

Veillez à placer lingettes et produit nécessaire au change accessible à l’enfant.

2/ Dès la marche assurée, changer votre enfant debout. C’est un entraînement je vous l’accorde mais cela permet à l’enfant de participer activement au change.

3/ Proposer des couches en tissus afin que l’enfant prenne conscience qu’il est mouillé. Les couches dans le commerce absorbent tellement que les enfants ne ressentent pas la conséquence de leur acte, pipi puis mouillé. C’est aussi pour cela que les enfants sont propres beaucoup plus tard à notre époque.

4/ La verbalisation, parler de ce qui se passe naturellement, et proposer des livres sur le sujet.

5/ Faire attention à l’habillement de votre enfant. En effet, très souvent les enfants sont bloqués pour enlever leur pantalon ou le remettre, trop serré ou trop de boutons.

6/ La collaboration, comme toujours en communauté enfantine, on fait participer au maximum l’enfant au change.

7/ Inviter l’enfant à aller aux toilettes sans l’imposer

8/ Ne pas mettre de pression, ni d’enjeu, et surtout no stress face aux régressions. Les régressions sont normales dans le développement de l’enfant.

En conclusion, cet été ou pas, vous l’aurez compris c’est votre enfant qui décide ^^.

N’hésitez pas à partager vos anecdotes ou vos difficultés durant cette période, en commentaire!

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

12 Commentaires

  • Répondre Oummi Solo 28 janvier 2016 à 21 h 27 min

    Assalam alaykoum

    Je suis tôut à fait d accord avec toi, c est vraiment l enfant qui décide. Et on manque énormément d observation envers nos enfants à notre époque dans notre société…
    Tu me fais rêver avec ton école à Tanger, mais qui sait je serai peut être la bas ))

    • Répondre OumIsmail 29 janvier 2016 à 10 h 34 min

      Wa 3aleiki salam,

      J’espère te rencontrer ici alors inch Allah…
      A bientôt ^^

  • Répondre Caroline Leïla 28 janvier 2016 à 22 h 43 min

    As salamu aleikoum oukhty, Merci pour cet article qui tombe à point nommé pour moi et qui me donne des billes supplémentaires pour gérer cette transition au mieux. Je ne sens pas encore mon petit garçon de 19mois prêt à la propreté et ton article me confirme mon intuition de ne pas le brusquer, de rester attentive et dans l’observation. Je lui propose d’aller aux toilettes tous les soirs (avec réducteur), il aime ce rituel, comme par exemple celui daller se laver les dents, mais n’est pas demandeur de lui même. Quand il fait, je le félicite mais pas de reproches si ce n’est pas le cas. Patience donc, rien ne presse!Je précise que moi aussi tu me fais rêver avec ton projet d’école Montessorienne à Tanger! Je suis monitrice éducatrice de formation, mais bien que j’apprécie la méthode Montessori, je n’ai jamais eu l’opportunité de faire une formation. Si tu cherchais à recruter des éducs d’ici quelques années in shà Allah, je serais ravie de participer à ton entreprise… N’hésite pas à me contacter sur mon mail si tu souhaites qu’on échange à ce sujet, ou à le garder sous le coude pour quand tu auras d’avantage de temps!Qu’Allah te facilite dans ce que tu entreprends

    • Répondre OumIsmail 29 janvier 2016 à 10 h 38 min

      Wa 3aleiki salam wa rahmatu LLah,

      C’est une très bon idée d’intégrer un rituel comme ça le soir, ainsi il l’intègre avec douceur.
      Merci beaucoup pour ton message, et au plaisir de te lire

      Amin okhty.

  • Répondre nanouch 31 janvier 2016 à 9 h 09 min

    J’espère que tu sais que l’étude sur l’âge de la maturité des sphincter a été payée par pampers?…. leur but est de vendre des couches donc ils donnent forcément un âge bien plus élevé que la réalité :p
    J’ai 3 fois la preuve à la maison que les bébés gèrent leurs sphincters dès la naissance 😉

    • Répondre OumIsmail 31 janvier 2016 à 16 h 37 min

      Bonjour Nanouch, merci pour ton commentaire et tes précisions. Belle Journée

  • Répondre Sarah Haroun 2 février 2016 à 20 h 09 min

    Salam Je pratique le HNI avec mon fils depuis qu\’il a 6 semaines, comme les maman vietnamienne je lui propose de faire pipi à des moments précis (au réveil, après manger, selon le timing..etc ) Et j\’ai été très impressionnée la première fois que j\’ai essayé, j\’ai placé mon fils au dessus de l\’évier en position Pipi en faisant le son sssss.. et ça fonctionne!! Il a fait pipi!Les bébés sont effectivement capable de contrôler leur sphincter dès la naissance SoubhanAllah :)Bientôt 7 mois et machaAllah toujours pareil.. ;)Le HNI permet d\’être beaucoup plus attentif et relié à son bébé Merci pour ton article

  • Répondre Maia 7 février 2016 à 22 h 04 min

    Bonjour, votre apport sur l’étude de la propreté des bébés au Vietnam est très intéressant, auriez vous plus de précisions? auteurs, liens, ouvrages? merci d’avance!

  • Répondre Anne-Claire 21 février 2016 à 22 h 41 min

    Je viens de découvrir votre blog et j’aime beaucoup votre style d’écriture et vos réflexions.
    Cet article reflète exactement ce qu’il s’est passé avec la fille.
    Je ne m’étais absolument pas renseignée sur le sujet mais elle a commencé à etre en demande à 16 mois au début du printemps alors qu’elle ne disait ni pipi, ni caca. J’ai été simplement à l’écoute, je l’ai suivie et tout s’est très bien passé!
    Sa régression a eu lieu en plein été, alors qu’elle passait toutes ses journées sans couches. Donc effectivement, rien à voir avec la saison!!. En septembre on a supprimé toutes les couches à part celles des sommeils.
    Depuis j’ai lu des articles sur l’HNI et j’avoue que ça me fascine!! J’aimerais tenter avec un autre enfant mais j’avoue que le regard des autres (et surtout de la famille) me fait peur…
    Bonne continuation et merci pour vos articles

    • Répondre OumIsmail 27 février 2016 à 19 h 02 min

      Bonjour Anne-Claire, merci beaucoup pour votre message. L’énorme potentiel d’un enfant est effectivement fascinante je suis bien d’accord. A bientôt

  • Répondre Anne-Claire 21 février 2016 à 22 h 48 min

    J’ai reçu des newsletters de Pampers qui m’ont fait bien rire d’ailleurs! Du style: « prenez bien le temps avec la propreté », « achetez nous encore beaucoup de couches » , « votre enfant n’est pas prêt » alors que ma fille ne met plus de couches depuis de longs mois… ^^ Chez moi on dit : chacun prêche pour sa paroisse! 😉 En tous cas, pour le prochain, je boycotte Pampers!!!

  • Répondre Malouk 2 juin 2016 à 23 h 40 min

    Salam,Article très intéressant, merci. Aurai-tu des livres à conseiller pour aborder le sujet avec nos bout de choux? Mon fils a 20 mois,il aime beaucoup les livres donc j\’aimerais en profiter pour lui en tirer un mot lol.BarakAllahoufik

  • Laisser un commentaire

    Please type the characters of this captcha image in the input box

    Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ