Les concepts de la méthode Montessori
Montessori à la Maison

Les concepts de la méthode Montessori

Cet article a été rédigé par Alima Diarra. Elle est éducatrice AMI et la fondatrice de l’entreprise Gribouille qui propose des séminaires de formations aux méthodes Montessori pour adultes.

Vous croyez sincèrement que l’éducation Montessori est compatible à la maison ? Envoyer son enfant à l’école pour le voir s’épanouir n’est pas une norme que vous jugez indispensable et vous voulez tenter l’aventure de l’enseignement made in Montessori dans une ambiance sereine, loin des standards ?
Alors, allons-y.

Si vous avez la conviction qu’instruction et vie pratique forment un tout indissociable que les enfants peuvent explorer chez eux, les méthodes éducatives Montessori que j’enseigne lors de mes séminaires, et qui font des participants les accompagnateurs que les enfants méritent, sont faites pour vous.

Je vous livre 3 concepts de la méthode Montessori, la base à garder en tête pour comprendre que Montessori, c’est possible à la maison.

1/ La place de l’environnement

Si vous voulez éduquer en pensant Montessori, vous allez devoir penser:
– l’espace
– le matériel

La méthode Montessori développée par Maria Montessori attache une grande importance à la place que prend l’environnement dans la vie de l’enfant. Le milieu dans lequel il évolue est, en effet, à aménager pour rendre l’espace sécurisant et sécurisé.
L’enfant doit avoir accès au matériel dans les différentes pièces de la maison. Celles-ci doivent être adaptées à l’âge et à la taille de l’enfant pour qu’il puisse expérimenter, sans danger, les activités pensées pour lui, mais aussi, pour encourager son autonomie.

C’est tout à fait envisageable avec de simples moyens. Un coin lecture et la ligne blanche tracée au sol dans le salon, avec quelques étagères pour les activités suffisent à respecter l’ordre qui le maintient en éveil. Une tablette ou des patères pour accrocher les ustensiles de vie pratique dans la cuisine et tout un tas d’autres idées rendent la vie à la maison pratique, mais surtout, un champ d’exploration sans limite.

Pour ce qui est du matériel, il peut être acheté en magasin spécialisé ou en ligne afin de gagner du temps.
Cela dit, c’est tout à fait possible de le fabriquer soi-même. Avec de la patience et le système D, vous pouvez faire des miracles totalement utilisables pendant les activités mais l’esthétique et la praticité doivent être rigoureusement respectés en fonction de l’âge.
Le but étant de développer l’expérience sensorielle du monde qui les entoure, il n’est pas obligatoire d’investir dans du matériel onéreux. Beaucoup d’activités peuvent être prévues en favorisant le fait-main : boîtes des sons, des goûts, lettres rugueuses, sont faisables mais si vous voulez privilégier la qualité, économisez et investissez !

 

2/ La place de l’enfant

Avec un tel aménagement et une compréhension des principes de base de l’éducation Montessori, l’enfant évolue à son rythme. Pour l’aider dans cette merveilleuse aventure éducative et humaine, vous devez comprendre et respecter:
– ses phases de développement
– sa psychologie

L’enfant a des phases de développement particulières qu’il est crucial d’assimiler en tant qu’adulte référent et accompagnateur. Au mieux vous vous rapprocherez de la juste compréhension de son développement, au mieux vous le suivrez.

L’enfant expérimente avec son corps et ses sens. Plus il est respecté dans sa particularité psychique et ses phases d’absorption, dans son développement par tranche de 3/6 ans, 6/9 et 9/12 ans, plus il évoluera apaisé et assoiffé qu’il est, naturellement, d’apprendre à faire seul.

La maison est le lieu de la bienveillance, par excellence, dans lequel l’enfant peut se sentir respecté dans son individualité, ses acquisitions et même son rythme avec ses horaires de sommeil, si précieux à son développement. L’interaction avec ses frères et sœurs est une opportunité quotidienne d’éveil à la vie et à l’apprentissage de la vie «en société».

En résumé, il est le principal acteur de son éducation, puisqu’il ne la reçoit pas. Il l’expérimente et demande à la vivre seul dans un lieu sécurisant et préparé dans le but de l’aider : la maison.

 

3/ La place de l’adulte

Pour aller dans ce sens, celui de l’aide active au bon développement de nos enfants avec la méthode Montessori, à la maison, l’adulte doit comprendre qu’il n’a pas la place accordée à l’enseignant dans une éducation classique. Il n’en est pas un, d’ailleurs.

L’adulte qui veut bien vivre l’éducation Montessori doit revoir sa vision de son rôle auprès de l’enfant. Il doit changer le regard qu’il porte sur lui-même et sur l’enfant et donc pour pouvoir l’aider, l’adulte devra:
– se former lui même
– accompagner l’enfant

Que vous ayez choisi Montessori comme mode d’éducation à part entière, dans le cadre de l’IEF, ou, en complément d’une instruction classique, à la maison, vous serez amené à vous former pour comprendre comment fonctionne le développement de votre enfant, et comment agir dans cette démarche.
Les réponses qu’apportent les méthodes éducatives Montessori sont dédiées à chaque tranche d’âge. Elles correspondent à des besoins qu’il est important d’apprendre à reconnaître.

Une fois formé, l’adulte trouve sa place auprès de son enfant.
Il ne lui enseigne rien ! Il l’accompagne.

Montessori, ce n’est pas que du matériel ou des activités mais c’est aussi une philosophie que l’adulte doit comprendre.
Son regard sur l’enfant est discret et source de confiance. Il n’agit que s’il est sollicité, discrètement.
L’enfant, à la maison, apprenant à interagir avec le matériel mis à sa disposition, absorbant ce qu’il explore par son corps, n’a besoin de l’adulte que pour ajuster son geste, comprendre une activité. Sentir qu’il peut comprendre la vie !
L’auto-correction est encouragée et l’adulte, qui, lui, reste bienveillant, à l’écart mais pas trop, agit tel la béquille de soutien dont l’enfant a besoin pour avancer.
Une béquille nous soutient en cas de besoin. Elle ne nous a jamais appris à marcher.

Avec ces trois concepts en tête, vous aurez toutes les chances de suivre l’évolution de votre enfant dans l’esprit Montessori, et ce, à la maison.

Et si l’envie vous prenait de vous perfectionner et d’aller jusqu’au bout de ces fondamentaux, je serais prête à vous recevoir dans l’une de mes formations pour adultes.

A noter: Alima Diarra se déplace partout en France et hors des frontières pour transmettre le goût de comprendre à des professionnels et des parents comme vous qui transmettront, à leur tour, le goût d’apprendre à leurs enfants.
N’hésitez pas !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

3 Commentaires

  • Répondre anissa 15 octobre 2015 à 8 h 16 min

    Salam aleykoum. Très intéressant mashaAllah. Profite bien de ta formation oum ismael. Quelles sont les modalités pour faire intervenir alima diarra dans notre ville?

    • Répondre OumIsmail 15 octobre 2015 à 16 h 35 min

      Wa 3aleiki salam Anissa.Merci pour ton petit message. Concernant les modalités je t’invite à la contacter sur son site via son formulaire de contact.

  • Répondre oum habiba 15 octobre 2015 à 15 h 58 min

    as salam aleykoum wa rahmatulah wa barakatu belle article et très beau blog barakAllahu fiki j ai cependant quelques reflexions et questions qui me trottent dans la tête depuis un moment, quant au fond j aime beaucoup la méthode montessori mais pas toujours sur la forme, nous pouvons faire du « tri » et piocher de bonne choses dans sa méthode mais sommes nous obligé de tout appliquer ?…n’a t-elle pas peaufiné cette méthode pour des enfants ayants des soucis d apprentissage ? je pense que le savoir se transmet aussi d’une façon plus classique, il y aura indéniablement un jour où il faudra du « apprendre par cœur » (comme le coran par exemple, et certaine règle ou même des poèmes) nous ne pouvons apprendre la grammaire, la conjugaison et l’orthographe seul, on peut les découvrir certes mais dans plusieurs domaine de la vie l observation et le mimétisme ne suffisent pas. Et je me demande si un enfant trop autonome qui est guidé et encadré de cette façon pourrai comprendre et accepter un apprentissage « par cœur » sans en souffrir.je suis néanmoins très intéressée par cette méthode et à part un livre lu et des dizaines d’articles et blogs parcourus et quelques activités mis en place je n y connais pas grand chose notamment sur le protocole à respecter lors d une activité j’aurai pleins de questions à poser ))… mais je préférai par mail en tout cas je ne demande qu’à en savoir plus, j aimerai vraiment être formée par cette méthode, quelles sont les sessions et tarifs proposé, le diplôme obtenu est-il reconnu, devons nous former un groupe avant de contacter la formatrice Alima diarra, combien devons nous être au minimum de participantes ?jazakAllahu kheyra

  • Laisser un commentaire

    Please type the characters of this captcha image in the input box

    Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ