Qu'est ce que l'autorité bienveillante?
Communication bienveillante 0-6 ans

Qu’est ce que l’autorité Bienveillante ?

J’ai longuement hésité à employer le terme « autorité » car il me renvoi une image négative (cela n’est qu’un avis personnel).

Et pourtant le mot « autorité » vient du latin auctoritas, « auctor » qui signifie « celui qui augmente,qui fait grandir ».

On peut donc en conclure que l’autorité c’est le fait d’accompagner l’enfant vers l’autonomie.

Les formes d’autorité

Il existe différentes formes d’autorité :

– Laxiste, permissive, autoritarisme, et bienveillante ou positive (c’est celle-ci que je veux vous exposer)

L’autorité bienveillante respecte l’enfant dans ses besoins, mais ne le laisse pas seul sans repères. En effet, elle pose un cadre rassurant, solide et cohérent tout en offrant un espace de liberté suffisant à l’enfant.

Il est important d’établir une relation de confiance avec l’enfant et non pas une relation de soumission ou de peur, qui à la longue peut amener a des problèmes de rébellion notamment à l’adolescence.

Cette forme d’autorité est la plus difficile à poser car elle demande de la patience, de la tolérance et de la miséricorde envers l’enfant. Elle est justifiable auprès de tous car elle est basée sur le respect de l’enfant.

Aussi, il est primordial de poser un cadre cohérent et de ne pas changer sans arrêt les consignes. C’est pour cela que je conseille de se mettre d’accord avec le conjoint sur les « règles » à la maison.

Ces fameuses « règles » doivent être réfléchies et justifiables, ainsi vous pourrez être vous même convaincu de vos règles et de plus facilement les faire appliquées et respectées par vos enfants.

Rappelons néanmoins que l’autorité bienveillante n’a pas pour objectif de contrôler l’enfant car nous ne pouvons pas le faire. Toutefois, nous pouvons être garantes du cadre.

Le principal but de cette approche est d’amener l’enfant vers une auto-discipline et une auto-régulation.

Il convient de répéter le cadre plusieurs fois, dont nous verrons les résultats lorsque l’enfant aura l’âge de 6 ans. Il aura à cet âge intériorisé les règles et sera capable de les appliquer grâce à ces nombreuses répétitions.

« Semer plutôt que de récolter »

A noter que des règles qui changent très souvent, des règles abondantes et mal expliquées ou même des règles incohérentes seront à coup sur transgressées.

L’enfant à besoin de temps, de constance et de répétition dans les consignes pour que cela devienne un automatisme.

En conclusion, il apprend.

Un maman qui souhaitent mettre en place une communication bienveillante avec son enfant, il lui faudra du temps pour créer des automatismes, n’est ce pas?

Pour finir, j’ajouterai qu’un enfant ne teste jamais ses parents, mais uniquement son cadre.

Pensez donc à fixer le cadre avec votre enfant en lui posant les comportements que vous attendez de lui et non pas ce que vous n’attendez pas de lui.

Un cadre bienveillant c’est aussi une communication bienveillante, (je développerai ce sujet dans un autre article).

Exemple:

« J’attends que tu marches sur le passage piéton » et non « ne court pas sur le passage piéton »

Dernier petit autres exemple pour la route?

« Je souhaite que tu sois gentil avec les enfants au parc » et non  » arrête de taper les enfants »

Un enfant à besoin de message clair et formulé avec des mots simples et de manière positive.

Le cerveau analyse le « ne pas » de manière secondaire. En effet, il y a juste à penser lorsque nous, adulte, nous voyons écrit « ne pas toucher peinture fraiche. » , Combien de vous n’ont pas touché pour « voir » si elle n’était pas sèche  (allez vous pouvez nous l’avouer en commentaires ^^).

Attention, une dernière chose. Le cadre ne doit pas tendre vers l’autoritarisme, car ce dernier étouffe l’enfant et abime l’estime de soi.

Quelle relation souhaitez vous construire avec votre enfant?

La confiance, le respect et la communication? Ou plutôt la peur, le stress et l’oppression?

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

2 Commentaires

  • Répondre Naima 18 avril 2016 à 17 h 20 min

    Salam alayki oukhti, je suis ravie de voir qu’il existe dans notre oumma des parents qui tente l’approche bienveillante.Ton blog est une merveille ma cha Allah, je suis tombée dessus il y a quelques jours et seulement aujourd’hui je prends le temps de le lire en profondeur (ok,car mes filles font la sieste lol). Hâte de le lire entièrement.Beau projet à Tanger,qu’Allah vous inonde de bonheur et de baraka Naima

    • Répondre Alexandra 11 mai 2016 à 10 h 56 min

      Wa aleyki salam,

      Merci beaucoup pour ton message, ça fait toujours plaisir! Je vois de plus en plus de mamans qui s’intéressent et appliquent l’approche bienveillante avec les enfants, c’est une bonne nouvelle!

      Au plaisir

    Laisser un commentaire

    Please type the characters of this captcha image in the input box

    Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ